Enquête sur l’inclusion des enfants d’immigrés et de réfugiés à Oujda

 

 Le s’inscrit dans le cadre de la politique nationale de l'immigration et d'asile visant à favoriser l'insertion des réfugiés et des immigrés dans le tissu économique et social marocain. le Maroc offre un cadre cohérent pour la migration, conformément à la loi n° 02-03 relative à l’entrée et au séjour des étrangers au Royaume du Maroc, à l’émigration et l’immigration clandestine. Cette loi fait l’objet actuellement d’une refonte en vue de l´adapter au contexte migratoire actuel du pays. Aussi, la loi nº 27-14 relative à la lutte contre la traite des êtres humains a été adoptée en 2016 ainsi que le décret n°2-17-740 fixant la composition et les modalités de fonctionnement de la commission nationale chargée de la coordination des mesures ayant pour but la lutte et la prévention de la traite des êtres humains, adopté en juin 2018.

La circulaire n°13/487 du Ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MENFPESRS), autorise les enfants immigrés et  réfugiés à accéder aux écoles publiques et privées et à l’éducation non formelle au Maroc. Cette mesure compte parmi les premières actions concrètes initiées suite aux Hautes Instructions Royales, témoignant ainsi de l’importance et de la priorité données à l’éducation  et la formation des enfants en métiers professionnels.

Dans le cadre de partenariat entre l’AREF  de l’Oriental et l’UNICEF,  notre association ACODEC –Association de coopération pour le développement et la culture  et l’AREF  de l’Oriental s’engagent par le présent contrat  à réaliser le projet intitulé :inclusion et insertion professionnelle des enfants immigrés

Objectif général :

Le projet  vise l’intégration des migrants et des réfugiés dans la société marocaine dans la préfecture d’Oujda Angad.

Objectifs spécifiques :

  • Intégrer les immigrés et réfugiés dans le système scolaire formel ou non formel ou professionnel ;„
  • Former les immigrés et réfugiés en  métiers de couture ou en plomberie.

Lieu de réalisation: Oujda-Maroc

 

Rapport enqueteRapport enquete (718.92 Ko)