Planification stratégique-Phase 2

Module : Planification stratégique

 

Phase 2 : Ateliers d’expertise

 

Consultant : Anouar REGHIOUI

 

Agenda 

 

Jour n°

Date

Thème traité

5

1er novembre 2008

Atelier 1 :

Missions et visions de l’association en utilisant l’approche participative

6

08 novembre 2008

Atelier 2 :

- Les points forts et les points d’amélioration de l’association

- Moyens possibles à mettre en place pour renforcer les points forts et pallier aux faiblesses de l’association

7

13 novembre 2008

Atelier 3 :

- Les opportunités et les menaces rencontrées par l’association ACODEC

- Comment saisir les opportunités qui se présentent à l’association ?

- Comment atténuer les menaces auxquelles l’association fait face ?

8

15 novembre 2008

Atelier 4 :

- Définition des objectifs de l’association

- Mise en place d’un plan d’actions de la planification stratégique de l’association

9

20 novembre 2008

Atelier 5 :

Evaluation sur la base d’un questionnaire des acquisitions des membres bénéficiaires des ateliers d’expertise

 

 

 

 

 

 


Atelier 1 : Missions et visions de l’association en utilisant l’approche participative.

 

 

1- 1 :Vision

Pour le développement social, culturel et l’amélioration de la situation de la population de la région orientale du Maroc. 

 

1-2 : Missions

1- Réduire les effets de la pauvreté, de la précarité et de l’exclusion sociale ;

2- Améliorer la situation de la population, et en particulier celle des quartiers périphériques et du milieu rural ;

3- Responsabiliser les citoyens en renforçant leurs connaissances et leurs compétences ;

4- Promouvoir les droits de l’Homme en particulier ceux de la femme et de l’enfant ;

5- Valoriser le patrimoine régional.


 

Atelier 2 :

- Les points forts et les points d’amélioration de l’association ;

- Moyens possibles à mettre en place pour renforcer les points forts et pallier aux faiblesses de l’association.

 

2-1 : forces de l’association

Les forces de l’association

Actions à mener

Ressources humaines : suffisants (quantitativement du point de vue genre et qualitativement du point de vue compétence)

En termes de compétences, les ressources humaines sont suffisantes alors qu’en termes d’effectifs, elles ne le sont pas pour remplir les autres missions assignées par ACODEC.

Solution : Faire adhérer de nouvelles personnes aux autres comités où chaque membre actuel du comité culturel sera responsable.

 

Equipements logistiques suffisants (local et matériels)

L’équipement de l’association reste à compléter par :

- une table de réunion ;

- des chaises ;

- un vidéo projecteur.

 

Bonnes relations aussi bien avec les institutions publiques que les partenaires nationaux et internationaux

 

 

- à renforcer

- à maintenir

Crédibilité de l’association vis-à-vis de l’intérieur et de l’extérieur

- améliorer la crédibilité de l’association en communiquant par écrit les activités de l’association en mettant en place un journal trimestriel qui décrit les activités de l’association ACODEC ;

- organiser des sessions de formation au profit des membres de l’association dans les thèmes suivants :

gestion des conflits ;

communication ;

médiation.

 

 

 

2-2 : faiblesses de l’association

Les faiblesses de l’association

Actions à mener

Manque de communication sur les activités de l’association

- diffusion des activités de l’association :

  1. à l’interne à travers des réunions périodiques du comité culturel ;
  2. à l’externe à travers la presse et la radio.

- mettre en place des fiches synthétiques qui comprennent la vision, les missions, les objectifs et l’adresse du site web de l’ACODEC.

- organiser annuellement au sein des centres de formation d’alphabétisation et/ou dans d’autres salles, 2 journées d’exposition : la première le 8 mars et la seconde à la fin de l’année scolaire.

 

 

Manque d’activités culturelles au profit des jeunes

Les capacités actuelles de l’association restent insuffisantes et  ne permettent pas d’aborder, pour l’instant, des activités et des projets au profit des jeunes de toute tranche d’âges.

 

Les ressources financières sont insuffisantes pour couvrir les frais de location et de fonctionnement

Le changement de local a permis de diminuer les frais fixes mensuels liés à la location.

 

 


Atelier 3 :

- Les opportunités et les menaces rencontrées par l’association ACODEC

- Comment saisir les opportunités qui se présentent à l’association ?

- Comment atténuer les menaces auxquelles l’association fait face ?

3-1 : opportunités

Les opportunités à saisir

Actions à mener

Programmes de l’INDH

Monter des projets relatifs aux AGR

Programmes d’alphabétisation et de l’éducation non formelle

- Réactiver le comité d’alphabétisation pour le suivi du programme et pour la promotion des actions menées ;

- Travailler en synergie pour réaliser des activités transversales.

Programmes culturels de l’ambassade de France

Renforcer le partenariat avec le SCAC de l’ambassade.

Programmes de l’entraide nationale

Renforcer les actions en partenariat avec l’EN

Programme des centres de qualification agricole (Bouchtat) et du  centre des travaux agricoles Isly et en particulier dans le domaine de la formation par apprentissage des jeunes ruraux.

Renforcer le partenariat à travers la province de Taourirt et la préfecture d’Oujda en multipliant les actions de formation avec comme perspective d’élargir le champ d’action dans les autres provinces de l’oriental

Programme MEPI

Monter d’autres projets qui répondent aux nouvelles orientations du MEPI

ONG étrangers

Créer de nouveaux partenariats pour approfondir la communication Nord-Sud, échanges d’expériences et la réalisation de projets en commun

 

3-2 : menaces

Les menaces à éviter

Actions à mener

Irrégularité des ressources financières

Mettre en place des AGR pour couvrir les frais de gestion et de location

 

Atelier 4 :

- Définition des objectifs de l’association

- Mise en place d’un plan d’actions de la planification stratégique de l’association

 

4-1   Objectifs

1- Promouvoir les relations sociales et culturelles ;

2- Etablir des relations de coopération et de partenariat avec des associations ayant des objectifs communs, et avec des organisations gouvernementales et des organisations non gouvernementales ;

3- Participer à la réduction des effets de la pauvreté, de la précarité et de l’exclusion sociale ;

4- Participer à l’amélioration des conditions de vie des familles rurales et péri urbaines les plus démunies ;

5- Encadrer et renforcer les capacités des ressources humaines associatives.

 

4-2  Plan d’actions

- A l’intérieur de l’association

Réactiver les sections locales ;

 

Réactiver le comité d’alphabétisation pour le suivi du programme et pour la promotion des actions menées ;

 

Travailler en synergie pour réaliser des activités transversales ;

 

Mettre en place des AGR pour couvrir les frais de gestion et de location ;

 

Faire adhérer de nouvelles personnes aux autres comités où chaque membre actuel du comité culturel sera responsable ;

 

Communiquer par presse et médias sur les activités de l’association et en mettant en place un journal trimestriel qui décrit les activités de l’association ACODEC ;

 

Organiser des sessions de formation au profit des membres de l’association.

 

 

 

 

- Les activités

Réaliser des projets culturels ;

 

Organiser des sessions de formation au profit des bénéficiaires des projets et des autres associations ;

 

Organiser annuellement au sein des centres de formation d’alphabétisation et/ou dans d’autres salles, 2 journées d’exposition : la première le 8 mars et la seconde à la fin de l’année scolaire d’alphabétisation ;

 

Réaliser des projets relatifs aux AGR.

 

- Relations avec l’extérieur

Renforcer le partenariat avec le SCAC de l’ambassade de France ;

 

Renforcer les actions en partenariat avec l’éducation nationale, l’entraide nationale et les autres organismes gouvernementaux et non gouvernementaux;

 

Renforcer le partenariat avec le centre de qualification agricole (Bouchtat) et les  centres des travaux agricoles dans la province de Taourirt et la préfecture d’Oujda Angad en multipliant les actions de formation avec comme perspective d’élargir le champ d’action dans les autres provinces de l’oriental ;

 

Monter d’autres projets qui répondent aux nouvelles orientations du MEPI ;

 

Créer de nouveaux partenariats pour ap